Lire ou ne pas lire. Telle est la question. Un roman ? Une nouvelle ? Quelle histoire sera votre prochaine aventure ? Suivez nos auteurs sur le chemin de l’imaginaire... Qui sont-ils ? Quels sont leurs environnements de travail ? Où puisent-ils leur inspiration ? Comment inventent-ils leurs personnages ? Poursuivez votre lecture...

lundi 29 septembre 2014

Patrice César - Auteur





Dans l’ombre du peuple des nuages 
Roman d'aventure, Patrice César, 
Fondation littéraire Fleur de Lys

Votre site web : aucun
Vos éditeurs : La fondation littéraire Fleur de Lys
Compte facebook : aucun
Twitter : aucun
Où vos romans sont-ils vendus : http://manuscritdepot.com/

Qui êtes-vous, en quelques lignes ?
Je suis un amoureux de l’aventure et professeur de Cégep en techniques d’éducation spécialisée au cégep du Vieux-Montréal.

D’où vous est venue l’envie d’écrire ? 
Depuis longtemps, j’aime voyager seul et lorsque je le fais, j’ai toujours un petit livre qui m’incite à écrire tous les soirs. La plupart de mes écrits tirent leurs origines d’un voyage. C’est souvent ma source d’inspiration.

Quel a été votre parcours ? 
Psychoéducateur de formation, j’ai travaillé pendant 25 ans auprès de clientèles variées, mais surtout avec des adolescents vivant toutes sortes de difficultés : troubles du comportement, consommation problématique de psychotropes, abandon, etc. Durant les 5 dernières années de ma carrière, j’ai davantage ouvré en réadaptation avec soit des adolescents ou des adultes ayant des problèmes avec les opiacés et suivant un traitement de maintien à la méthadone.

Quels sont vos romans disponibles en librairies ? 
Aucun en librairie, mais un seul sur le site Internet de la fondation. Ceci est mon premier roman.

Lesquels avez-vous préféré écrire et pourquoi?

Où puisez-vous votre inspiration ? 
Surtout dans les voyages, lors de moments seuls. J’ai une imagination assez fertile et un rien dans mon quotidien me donne l’envie de débuter un roman.

Décrivez-nous votre façon d’écrire, votre environnement de travail, votre horaire. 
J’ai d’abord un flash, qui se transforme ensuite en une série d’idée que je dois écrire sur-le-champ (même à 2 heures du matin). Ensuite, je sépare mes chapitres, j'écris quelques lignes de départ et chaque sujet ou thème général de tous les chapitres. Je tente de décrire mes personnages sommairement et ensuite, je suis parti. Malgré une organisation assez structurée au départ, je me laisse toutefois une grande marge de manœuvre en cours de route suite aux nombreuses idées qui apparaissent à n’importe quelle heure de la journée.

Quels auteurs vous ont le plus influencé ? 
Stefan Zweig, Steve Berry, Henning Mankell, Richard Collasse, Joël Dicker, etc.

Quels livres vous ont le plus marqué ? 
La trace de Collasse, Le jouer d’échecs de Zweig, Le musée perdu de Berry, La vérité sur l’affaire Harry Quebert de Joël Dicker, etc.

Avez-vous encore le temps de lire ? 
Je lis tous les jours, quelquefois deux romans à la fois s’ils ne sont pas trop semblables.

Quel est le livre que vous lisez en ce moment? 
Lost city radio de Daniel Alarcon et L’incroyable histoire de Wheeler Burden de Selden Edwards.

Selon vous, que signifie « écriture poétique » dans un roman ? 
Une écriture avec une âme, une musique et une odeur.

Auriez-vous envie de nous décrire votre première rencontre avec votre premier éditeur?
Cela s’est passé par courriel, car c’est la Fondation et le bureau est à Lévis en banlieue de Québec. Sympathique et à l’écoute de mes interrogations. J’aime leur approche et le respect qu’il a démontré pour mon travail.


Pour le plaisir...

Quels sont vos rituels d'écriture ? 
Vu que je travaille à temps plein, je m’oblige à écrire deux soirs par semaine durant 2 heures chaque fois. S’il pleut la fin de semaine (ou qu’il neige) et que j’ai envie, je peux ajouter quelques heures. L’été, j’ai la chance d’avoir de longues vacances donc j’aime bien être sur ma terrasse arrière tôt le matin ou tard le soir et siroter un thé avec des noix et du chocolat noir. L’ambiance et le calme pour moi et important et je ne réponds pas au téléphone lorsque je suis en train d’écrire. Tout s’arrête.

Qu’est-ce qui vous distrait le plus lorsque vous écrivez ? 
Les gens qui gravitent. Habituellement, je me retrouve seul sinon je m’enferme quelque part ou j’adore au printemps partir seul dans les montagnes pour terminer ce que j’ai entrepris.

Avez-vous un projet de roman en cours ? 
Oui deux. J’attends qu’il fasse un peu plus froid et je me lance. Le scénario est assez précis dans ma tête.

Qui sont vos premiers lecteurs avant publication ? 
Mes deux filles, mon épouse et mes amis proches.

Une citation qui vous a marquée ?
La menace est plus forte que l’exécution.

Avez-vous reçu des remarques surprenantes de la part de lecteurs ? 
Non

Quel serait votre mot d’encouragement pour un nouvel auteur ? 
Persévérance, patience, rigueur, passion et y croire, y croire…

Merci beaucoup !